201905.10
0

Maersk Launcher: un bateau contre la pollution plastique dans le Pacifique

Après cinq années de tests à échelle réduite, le projet de The Ocean CleanUp devient enfin concret. Chez Rent My Boat on en est ravi! Le  Maersk Launcher , un bateau tirant un gigantesque dispositif flottant censé nettoyer the Great Pacific Garbage Patch, a quitté San Francisco le 9 septembre dernier.

Un bateau équipé d’un flotteur de 600 m de long

Ce bateau tire un équipement de 600 mètres de long appelé System 001 conçu pour rassembler le plastique qui flotte à la surface des océans, le stocker puis le recycler. Boyan Slat, à l’origine du projet voulait au départ arrimer au fond marin une barrière en forme de V, déployée sur 100 kilomètres. L’équipe du projet a changé d’avis et a remplacé cette barrière unique en « une flotte de plusieurs petits systèmes ». Le flotteur empêche le plastique de s’échapper par-dessus et une jupe de 3 mètres évite qu’il ne passe par-dessous.

Plus une « soupe » qu’un « continent » de plastique

La « soupe plastique » du Pacifique contient quelque 80 000 tonnes de déchets plastiques, estime Laurent Lebreton, l’océanographe en chef du projet. Découvert par l’explorateur Charles J. Moore en 1997, le plastique aurait commencé à s’accumuler dans les océans depuis les années 1950. Malheureusement, beaucoup viennent des continents, acheminés par les rivières. Mais on trouve aussi des lignes de pêche et des filets. L’organisation néerlandaise garde l’objectif de vider la moitié du vortex en cinq ans quand le système sera totalement déployé.

Un premier départ au ralenti

Quatre mois après le lancement des premiers essais en situation réelle, la barrière a subi une avarie. En effet, le 29 décembre dernier, l’équipe a découvert qu’une section d’extrémité de 18 mètres s’était détachée du reste du système. The Ocean CleanUp a émis l’hypothèse, d’une fatigue du matériau. Les cycles de charge combinée à une concentration de contraintes locales seraient la cause de cet incident. Néanmoins, ils nous rassurent sur le fait qu’aucun matériau n’a été perdu donc aucun risque à relever, pour l’équipage, l’environnement ou le trafic maritime.

Les équipes s’attellent maintenant sur l’ile d’Hawaii pour la remise en état du système afin de repartir au plus vite. En trois mois, la fondation a collecté 2 000 kg de plastiques et elle espère qu’un fois opérationnel, le système pourra collecter 1 000 kg par semaine.

Une affaire à suivre !

LA TEAM RENT MY BOAT – Tél : 07 71 75 12 75